Éthiopie


Longtemps considérée comme le berceau de l'humanité, possédant un patrimoine historique et naturel hors du commun... ce pays à de quoi vous enchanter et vous auriez tort de passez à côté, si l'opportunité de la visiter , à vous, se présentait.

Une nourriture traditionnelle riche et diversifiée, une musique particulière et des hommes et femmes attentionnés ne sont qu'une partie des charme de cette destination très réputée il y à quelques années.

Toutefois, la situation à évoluée, et si vous vous y rendez aujourd'hui vous risquez d'être un peu frustré. La situation politique actuelle se tend et certaines des villes les plus touristiques commence à bruler... les arrivées de réfugiés Sud-soudanais commencent à sacrément augmenter... la contestation et les manifestations ne cessent de prendre de l'ampleur. Aussi, si vous n'êtes pas un humanitaire confirmé, pour les prochains mois, je ne saurais vous conseiller de me rejoindre... mais cela ne vous empêche pas de suivre l'actualité, et de préparer/reporter votre venue.  Cette page est là pour vous y aider.

Vue du bureau... La montagne au loin? Mon prochain sommet ! :-)
Vue du bureau... La montagne au loin? Mon prochain sommet ! :-)

Contexte humanitaire

 

 

La problématique Éthiopienne est très particulière.

 

Si le gouvernement tolère l'intervention des grandes ONG pour répondre aux crises des réfugiés Sud-Soudanais et Somalien, à l'ouest et au Sud-Est du Pays,  il est pour lui hors de question de parler de quelconque crise humanitaire à l’intérieur du pays.

 

De fait, le partit au pouvoir, le même depuis 1991, supervise toute opération humanitaire et toute communication de très près. On ne dira pas, par exemple, qu'à Addis même en ce moment, le choléra est présent. On ne pourra pas, par exemple, implémenter un projet avant qu'il soit validé par les autorités. Qui viendront ensuite l'évaluer. Puis l'auditer (Comme si les bailleurs ne suffisaient pas..). A oui, aussi, le séjour des expatriés est de plus en plus limité,  la durée des visas diminuée depuis peu... Beaucoup d'ONG se voient contraint de nationaliser des postes un peu trop rapidement... Pas une gestion administrative des plus facile !

 

En gros, si les besoins sont énormes, la sécurité des personnes quasi-assurée (jusqu'à il y à peu...), le pays magnifique...  la complexités des relations avec le gouvernement et les évolutions actuelles de la situation politique font de ce pays une destination à réservée actuellement au expatriés expérimentés.

Niveau Sécuritaire

 

Si je passais il y à quelques années dans ce pays en tant que touriste, je ne conseillerais à personne de préparer un voyage autre que professionnel en cette destination pour les prochains six mois. Et surtout à tous de bien se renseigner/checker l'évolution de la situation avant de décoller.

 

Depuis les cérémonies religieuses Oromo du 6 et 7 Aout 2016, et les dizaines de morts lors des répressions policières qui s'en sont suivies, le climat se tend petit à petit, et commence à se faire pesant.

 

A l'origine du feu aux poudres, un projet d'extension de la Capitale, et un rattachement d'une zone agricole gérée par les Oromos à une région Tigray ainsi qu'un mécontentement latant des Ethnies Ahmara et Oromo vis-à-vis de leurs frères Tigréens....

 

A Addis, depuis vendredi 5 septembre, plus de réseaux mobiles Internet... Une connexion aux réseaux sociaux limitées... Le gouvernement empêche toute organisation de la contestation.

 

Dans ce pays ou toute opposition politique vie cachée, de peur de passer par la case prison, ces manifestations d'une rare ampleur ne laisse rien envisager de bon.


Mais c'est où en fait ?

La vie sur Place

En tant normal, une vie paisible sur Addis et dans la plupart des régions du Nord et de l'Ouest. Pas de gros soucis au niveau des infrastructures, eau courante, souvent eau chaude, électricité assez bien desservie...

Des restaurants pour toutes les bourses, de l'Injera à 60 Beurs dans les restaus locaux aux mets raffinés dans des lieux bien agencés. Pas mal de bars / cafés concerts et la possibilité de se déplacer en taxi (éviter les mini-bus tout de même). Les merveilles d'Addis,  son l'histoire plus que complexe et un patrimoine naturel époustouflant  font de l’Éthiopie un pays ou l'on peu se poser et s'imaginer en poste pour plusieurs années. D'ailleurs on y retrouve beaucoup de poste en statut accompagnés.

Mon expérience en ces lieux merveilleux

De passage une première fois en tant que touriste, en 2013, me voilà de retour en cette fin d'année 2016 pour une courte mission d'appui structurel à notre département finance.

 

Si j'avais eu la chance il y à trois ans de pouvoir parcourir un partie de ce pays magnifique, je crains ne pas avoir ce loisir cette fois, hormis peut-être pour l'organisation d'un ou deux workshops.

Ce n'est pas durant les deux prochains mois donc que je vous alimenterais en photos de ces lieux atypiques dont regorge l'Ethiopie. Pas cette fois que je visiterais les Églises si particulière de Lalibella, ou la forteresse farfelue de Gondar, à mi-chemin entre l'architecture portugaise et indienne...Et certainement pas durant les prochaines semaines que je serais le plus actif sur la toile.... (Merci à la Democrature en place....)

 

Mais qu'a cela ne tienne, je tente de profiter de mes quelques weekends de libre pour découvrir les charmes de Addis, me perdre dans ses ruelles pavées et aller à la rencontre du quotidien de mes semblables.  En espérant que la situation politique ne dégénère pas trop... Et qu'Internet revienne ;-)

 

En vrac

Infos Utiles


Monnaie :

Le Beur (1€ = 23ETB)

 

Visa :

Plus de possibilités de prendre de visa à l'arrivée si votre pays dispose d'une représentation Éthiopienne. Plus de visa de plus de un mois, et des difficultés incommensurable à obtenir des visas de travail pour les expatriés en ONG...

 

Se déplacer :

Pas de soucis particulier sur Addis, et un réseaux de vols internes très développés permettant de se rendre dans la majorité du pays en moins de 2h.

Mais bon, pour es jours à venir, pas besoins de vous préciser que tout déplacement dans les régions Oromo et Ahmara doit être soigneusement préparé, et que même sur Addis il va falloir commencer à être attentionné.

 

D'autres questions ? N'hésitez pas à les poser !

Dans l'actu


Security Intelligence Sub-Sahara Africa

Ethiopian Governement Increasingly unstable

 




Des infos à partager ? Une question à poser ? ......C'est à vous !

Écrire commentaire

Commentaires: 0